Y a t'il une route entre l'enfer et le paradis ? ou Le Grand Pardon (Work in progress) Emmanuel Combeau
Y a t'il une route entre l'enfer et le paradis ? ou Le Grand Pardon (Work in progress)

Photos

Lorsque nous aurons épuisé toutes les ficelles du bien-être matériel,
Saurons-nous saisir la corde d'un bien-être spirituel
Avant d'être emportés par le flot de nos errances virtuelles ?

Cette série d'images a été réalisée sur les côtes de Bretagne et de la Nouvelle Aquitaine, dans les stations balnéaires et en dehors de la saison touristique.
Ces lieux, riches de vie en été, se montrent sous un tout autre visage lorsqu'ils se sont vidés d'une grande majorité de leurs habitants, qui n'y viennent que pour prendre du repos et un peu de bon temps.
Il y règne une atmosphère froide et austère, voire même de friche abandonnée. C'est ainsi qu'à Soulac-Sur-Mer, le bâtiment « Le Signal », menacé par le recul du cordon dunaire, va devoir être démoli.
Cette architecture moderne se révèle alors sous son vrai visage : conçue avec comme seul objectif la rentabilité d'un tourisme de masse, elle ne tient pas compte de phénomènes naturels pourtant bien connus. Purement utilitaire, son esthétique est froide, mécanique et sans aucune harmonie, ni avec les traditions locales, ni avec les paysages.
Pendant que nous sommes dupés par ces fausses promesses de bien-être, le temps géologique donne à ces paysages une implacable capacité de résilience. Ainsi, l'environnement passe lentement du statut de victime à celui de bourreau, poussant l'humanité sur l'échafaud. Sommes-nous encore capable de demander pardon pour nos folies et notre aveuglement ?
Top